Les critères d’un bon avocat du divorce

Un avocat est obligatoire pendant la procédure de divorce dans la majorité des cas sauf dans de rares situations. Il veillera aux exigences des deux parties. Choisir un bon avocat du divorce est important pour votre intérêt. Ils existent différents critères qui font d’un bon avocat de divorce ou non. Connaître ces critères vous aidera dans votre choix.

La spécialité de l’avocat

Les avocats ont tous leurs spécialités. Certains sont bons dans les divorces et d’autres dans des affaires plus spécifiques. Votre avocat dépendra alors de l’affaire dans laquelle vous allez lui confier. Dans les affaires de divorce, un avocat spécialisé dans les droits des familles et des lois conjugales est plus adapté. Si votre avocat ne maîtrise pas les lois et procédures des divorces, vaut mieux faire appel à un autre, car ça pourrait vous porter préjudice. Dans l’intérêt des deux parties, il est conseillé de prendre une personne qui n’a rien à voir avec eux. Même si dans vos connaissances vous avez des amis ou membres de la famille avocat, cherchez toujours une autre alternative.

Les atouts d’un bon avocat

Un bon avocat dans ces situations doit maîtriser tout ce qui concerne les droits de la famille et du divorce. Mais ce n’est pas tout, car il doit aussi répondre à d’autres critères. Avec une bonne écoute, votre avocat pourra bien comprendre votre situation et aura une vision de la stratégie qu’il va adopter. Un avocat se doit d’être lucide et avoir une bonne compréhension pour pouvoir bien représenter son client. Et en plus il doit avoir d’autres atouts comme ceux-ci :

Avoir une bonne disponibilité, c’est-à-dire qu’il doit être joignable à tout moment et réactif aussi. Un avocat vous donnera de ses nouvelles fréquemment afin de vous rassurer.

  • Peut répondre à toutes vos questions ou demandes et se soucie de votre cas.
  • Il doit aussi savoir garder les informations personnelles de son client sans jamais les divulguer à n’importe qui.
  • Être loyal vis-à-vis de la personne qu’il défend.
  • Il ne doit pas être influençable sur ces choix ou décisions.
  • L’avocat doit bien informer son client sur tous les risques et les issues possibles de l’affaire.

Ce n’est pas rare que dans certaines situations le client décide de changer d’avocat même au cours d’une affaire. C’est une option que le client peut choisir d’effectuer s’il remarque des incohérences ou n’a pas confiance à son avocat. Mais dans ce cas, il incombe au client d’indemniser l’avocat et généralement ça coûte cher.

Les tarifs normaux

Le tarif pour s’octroyer les services d’un avocat dépend de plusieurs critères. Dans certaines affaires, les rémunérations de l’avocat vont se faire par heure. Les tarifs varient selon les types d’affaires et la durée de traitement du dossier jusqu’à la décision finale au tribunal. Pour les divorces, puisque c’est tarifé à l’heure, plus l’avocat prend du temps dans l’affaire plus il touche de l’argent. Pour les divorces qui se règlent à l’amiable, ça coûte entre 1.000 à 1.600 euros. Et si le divorce passe en contentieux compter dans les 2.500 à 3.500 euros.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *