Confinement : que risque-t-on si l’on ne respecte pas les consignes de quarantaine

Le Premier ministre Édouard Philippe était ce lundi soir l’invité du 20 heures de TF1. L’occasion pour lui de faire le bilan de cette première semaine de confinement ; alors que l’exécutif craignait un relâchement des comportements ce week-end et avait identifié plusieurs difficultés à faire respecter les règles. Alors le Premier Ministre précise les mesures de confinement.

Mise au point sur les nouvelles règles de confinements

  • Le sport : toute personne munie d’une attestation peut sortir pour se promener avec ses enfants ou faire du sport dans un rayon de 1 km de chez lui, sur une durée d’une heure maximum, toute seule et seulement une fois par jour.
  • Les marchés : « Nous avons pris la décision de fermer les marchés ouverts », précise le Premier Ministre. Mais il sera permis au Préfet, sur avis ou sur demande des maires, de déroger à cette règle.
  • Sorties pour raisons de santé : Elles ne seront possibles que pour « des soins urgents ou qui répondent à une convocation d’un médecin ». Ces sorties vont être davantage encadrées.

Édouard Philippe a précisé que : « Je pense que beaucoup de nos concitoyens aimeraient retrouver le temps d’avant, mais il n’est pas pour demain. Ce temps de confinement peut durer encore quelques semaines ». Les mesures de couvre-feu ne sont pas exclues « sur certaines parties du territoire ».

Les sanctions en cas de manquement

Actuellement, on a remarqué que le respect du confinement restant aléatoire, l’Assemblée nationale a donc décidé de durcir dans la nuit de samedi à dimanche les sanctions en cas de violation des règles : les 135 euros d’amende forfaitaire passeront ainsi à 1 500 euros en cas de récidive « dans les 15 jours » et « quatre violations dans les trente jours » pourront valoir « 3 700 euros d’amende et six mois de prison au maximum ». Dimanche soir, un total de 91 824 infractions pour non-respect des règles de confinement avaient été constatées.

Pour l’heure, 43 % des Français seulement se déclarent confiants en ce qui concerne la façon dont le gouvernement gère la crise, selon le baromètre quotidien BVA pour Orange et Europe 1, soit 12 points de moins que lors de la première mesure, entre mercredi et jeudi. 79 % pensent que le pire est devant nous, un résultat qui progresse de 4 points en 24 h.

Les comportements « inacceptables » en cette période de confinement

Les comportements punis d’une contravention sont : premièrement, le non-respect des consignes sur les activités sportives, ou la violation du règlement sur la limitation des déplacements. Deuxièmement, la méconnaissance de l’obligation de se munir du document justifiant d’un déplacement autorisé.Le non-respect des arrêtés de fermeture : l’arrêté du 17 mars 2020 précise que les établissements inscrits dans la liste annexée à l’article 1er de l’arrêté du 14 mars 2020 sont donc autorisés à ouvrir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *