Différence de traitement entre les mineurs et les adultes dans les poursuites pénales

Lorsqu’un adulte est arrêté, il passera par un processus différent de celui d’un mineur. Les avocats de la défense sont conscients de ces différences. Ils se battent pour protéger les droits de leurs clients, qu’ils soient adultes ou mineurs. Connaître la procédure après une arrestation aide à savoir si les droits ont été violés.

Objectif du système judiciaire

L’objectif du système judiciaire est différent pour les mineurs et pour les adultes. Pour les adultes, le but est de punir les comportements répréhensibles. L’objectif est également de dissuader les futurs comportements criminels de même nature de l’accusé et d’autres personnes. Le système judiciaire est essentiel pour l’ordre public. En revanche, le système de justice pour mineurs existe pour réhabiliter les jeunes délinquants. L’espoir est d’empêcher que le mineur continue à mener une vie de délinquant. L’intention est plutôt d’essayer de faire en sorte que le jeune délinquant devienne un membre produit de la société qui, plus tard, respecte la loi.

Droits en cas d’arrestation

Lorsqu’une personne est arrêtée, l’agent de la force publique est tenu de réciter ses droits. Ils comprennent le droit de garder le silence et de ne pas répondre aux questions posées par la police. Un autre droit dont le défendeur doit être informé est son droit de consulter un avocat avant ou pendant l’interrogatoire. Ces droits sont les mêmes pour les enfants et les adultes. Dans certains pays, ils n’ont pas le droit d’être interrogés par la police sans la présence d’un parent ou d’un tuteur. Lors de tout interrogatoire, un enfant peut avouer un crime.

Détention

Après son arrestation, le suspect peut être amené au poste de police afin qu’elle puisse relever ses empreintes digitales et le photographier. Un mineur peut être légalement détenu pendant des heures jusqu’à sa libération de sa garde à vue. Cette règle est similaire à celle des adultes. Toutefois, un mineur ne peut être détenu que pendant six heures au maximum, sauf s’il est reconnu coupable du crime. Les adultes peuvent recevoir un appel téléphonique après la procédure de détention. Les mineurs doivent être détenus séparément des délinquants adultes. Ils peuvent également être transférés dans un centre de détention pour mineurs jusqu’à son audience.

Assistance juridique

Les personnes peuvent décider de contacter un avocat pénal pour protéger leurs droits en cas d’arrestation. Cela peut se produire que le suspect soit un adulte ou un mineur. Les délinquants mineurs peuvent toujours bénéficier de l’assistance d’un avocat. En outre, un avocat doit être contacté si la police a l’intention d’interroger le suspect. Il aide à expliquer les droits légaux de l’accusé et veille à ce qu’ils soient protégés. Souvent, la décision d’engager un avocat pénal fait la différence entre la liberté et une éventuelle peine de prison. Les mineurs sont particulièrement vulnérables aux tactiques de la police en raison de leur manque d’expérience.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *