Une affaire pénale : quels en sont les intervenants ?

La résolution d’une affaire pénale est un travail qui se fait avec minutie. Parce que cela permet de déterminer le coupable d’un délit ou d’un crime. Ainsi, elle se réalise sur plusieurs étapes. Ce sont les êtres humains qui mènent la procédure jusqu’à la fin. Quels sont alors les intervenants dans une affaire pénale ? Dans la suite de cet article, vous allez trouver les détails sur les intervenants dans une affaire de justice.

Une affaire pénale : que doit-on en comprendre ?

Une affaire pénale est d’abord une affaire de justice. Elle consiste à réprimer les mauvais comportements et les déviances des exigences de la société. C’est une affaire qui consiste simplement à défendre les valeurs, et les exigences qui fondent le fonctionnement d’une société. C’est d’ailleurs pour cette raison que dans le cadre d’un procès pénal il y’a un représentant de la société qui est le procureur de la République. Il faut aussi savoir qu’une affaire pénale peut avoir deux natures. Cela est possible dans le cas où l’action publique qui émane du procureur et l’action civile qui dépend de la victime sont présentes. Mais, l’élément le plus important dans une affaire pénale est l’action publique.

Victime et auteur de l’infraction : les intervenants de bases

Dans une affaire pénale, plusieurs personnes sont impliquées. Les premiers intervenants dans les affaires pénales sont la victime et l’auteur de l’infraction. Car, sans victime, il n’y aura pas d’affaire pénale. En réalité, celui qui est à la base de l’infraction prend divers noms en fonction de la juridiction devant laquelle il se trouve. Ainsi, devant un tribunal correctionnel, l’auteur de l’infraction est appelé un prévenu. Mais devant la cour d’assises, il devient tout simplement un accusé. C’est pendant l’enquête qu’il porte ce nom. En ce qui concerne la victime, elle intervient dans le procès à une seule condition. Elle décide de demander réparation des dommages que l’auteur de l’infraction a commis. C’est ainsi qu’elle constitue la partie civile.

Les enquêteurs et les intervenants de la poursuite

Pour mener à terme une affaire pénale, il faut aller à la recherche des faits, les analysés afin de pouvoir déterminer un coupable. Puisqu’un accusé n’est pas encore coupable. L’enquête est donc menée par la police judiciaire, par les techniciens et des experts. Mais, dans le cas d’une affaire pénale coriace, l’enquête restera sous la responsabilité du juge d’instruction. L’intervenant de la poursuite est dans la plupart des cas le procureur de la République. C’est lui qui représente la société et n’a pas besoin d’un auteur de l’infraction avant de déclencher la procédure. Par ailleurs, on peut faire appel à un juge des libertés quand il s’agit d’une détention provisoire.

Les intervenants exécutoires

Après le verdict du procès, l’affaire est toujours en cours. Puisqu’il faut que la sentence soit exécutée. Pour cela, on a besoin d’un juge d’application de peines. Ce dernier doit veiller à l’application de la peine prononcée lors du procès. Par ailleurs, l’implication d’un agent de probation et d’insertion est nécessaire.

Les intervenants de la défense

L’avocat est une personne qui intervient du début à la fin d’une affaire pénale. En effet, c’est un professionnel qui s’implique dans l’affaire déjà dès que son client est à la garde à vue. Il doit être présent pendant les interrogatoires. Un avocat est aussi en mesure de faire des enquêtes, parfois plus poussées afin de défendre son client avec brio.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *