Aller au contenu

Scooter immobilisé, est-ce que son assurance est obligatoire ?

Vous avez un scooter qui est immobilisé dans votre garage durant l’hiver ou une vieille moto que vous prévoyez de réparer ? Vous vous demandez s’il lui faut une assurance malgré son immobilisation. Est-ce que c’est obligatoire ? Oui, l’assurance est obligatoire pour n’importe quel véhicule qu’il roule ou qu’il soit immobilisé dans un garage.

Assurance obligatoire pour tous les véhicules

À l’instar des autres moyens de transport dotés de moteur, les deux-roues sont également soumis à l’obligation d’assurance même s’il est garé dans un garage. L’assurance est obligatoire pour tous les engins dotés d’un moteur et qui peuvent circuler sur route.

  • Un scooter même s’il reste dans votre maison peut provoquer un incendie ou des explosions. Si ce sinistre survient, ce n’est pas à vous d’indemniser les victimes. C’est la responsabilité de l’assureur avec qui vous avez conclu une assurance.
  • D’ailleurs, l’incendie n’est pas le seul problème qu’il peut provoquer. Un scooter immobilisé peut tomber sur une autre personne et provoquer des blessures.

Grâce à l’assurance, vous ne vous occupez pas des frais de santé de la victime. Vous devez seulement informer votre assumer et il s’occupe de toutes les formalités.

Assurer sa moto immobilisée avec des tarifs avantageux

L’hiver n’est pas la seule saison qui ne convient pas pour conduire une moto. Pendant la saison de pluie, il est également difficile de rouler avec sa moto. Les conditions météorologiques capricieuses peuvent rendre la conduite dangereuse. Il est alors plus prudent de la laisser durant ces périodes. Malgré tout, l’assurance d’un véhicule resté au garage est beaucoup moins chère qu’une moto qui roule. Pour cause, le risque d’accident est beaucoup plus élevé sur route que dans un garage.

Si vous souhaitez profiter d’une meilleure assurance pour un scooter qui ne roule pas, regardez les comparateurs d’assurances. Certains vous proposent des réductions au niveau du tarif. Tout comme avec un véhicule qui roule, la souscription réclame quelques conditions. Vous devez être une personne physique et vous ne devez pas utiliser votre véhicule pendant l’hivernage.

Les cas qui ne réclament pas un contrat d’assurance

Dans certains cas, vous n’êtes pas obligé d’assurer votre moto immobilisée. Si vous avez démonté la moto avant de le garer, l’assurance n’a plus de raison d’être. Si vous avez enlevé les roues de la moto, l’assurance n’est plus obligatoire. Si vous avez vidé son réservoir, vous n’avez pas besoin d’une assurance. Pour ne pas payer d’assurance, vous pouvez également retirer la batterie ou nettoyer les carters.

Si vous avez une assurance et que vous avez respecté l’une de ces conditions, vous pouvez la résilier. Cela vous permet de faire un peu d’économie pendant quelques mois de non-utilisation. Lorsque vous vous exercez à nouveau, il suffit de le remettre en état.

Les différentes sanctions appliquées en cas d’absence d’assurance

Même si vous n’utilisez pas régulièrement votre deux-roues, elle doit toujours être assurée. Le défaut d’assurance peut valoir une amende allant jusqu’à 3750 €. La peine peut également s’ajouter à une peine complémentaire comme l’annulation ou la suspension pendant une durée maximale de 3 ans du permis moto. Vous ne pouvez d’ailleurs pas repasser votre permis. Votre véhicule peut être confisqué ou immobilisé pendant une durée plus ou moins longue. Vous pouvez également être obligé à des travaux d’intérêt général.

Il y a une sanction qui vous oblige à payer des amendes par jour. En cas d’absence d’assurance, vous pouvez être interdit de conduire un véhicule même s’il ne nécessite la présence d’un permis. La sanction la moins lourde est le suivi obligatoire d’un stage de sensibilisation sur la sécurité routière.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *