Aller au contenu

Libéralisation de l’assurance emprunteur en 2022

L’assurance emprunteur a toujours causé du tort à certaines personnes depuis des années. Notez que des améliorations ont été apportées dans le but de l’améliorer. Les dernières retouches ont été mises en vigueur en juin 2022. Les emprunteurs peuvent alors profiter de nouveaux avantages tout comme les banques avec leurs différents contrats d’assurance.

L’assurance emprunteur est un marché très important pour chaque banque

Votre banque peut parfaitement profiter du marché d’assurance emprunteur pendant de longues années. Le marché représente en principe des primes de 8 milliards d’euros chaque année. D’ailleurs, cette somme ne cesse d’augmenter chaque année au fur et à mesure qu’une personne signe un contrat de crédit. Il faut admettre que les banques occupent plus de 80 % du marché malgré les tarifs qu’elles proposent aux clients.

Un surcoût de plus de 7 850 à 18 000 € peut être évoqué concernant l’assurance. Vous pouvez alors vous attendre à ce que votre banque insiste sur ce point avant de signer un contrat de prêt. Cela est par exemple le cas pour un crédit immobilier qui peut être avantageux pour toutes les parties. Vous allez pouvoir profiter de différentes garanties pour obtenir la sécurité que vous cherchez.

Votre banque peut être une actrice majeure dans le domaine

Différents textes ont été mis en place depuis quelques années dans l’objectif d’éviter le moindre monopole bancaire. En tant qu’emprunteur en 2022, vous avez la possibilité de vous baser sur les 3 dispositifs suivants :

  • Loi Lagarde : cette loi vous offre normalement la possibilité de signer un contrat d’assurance chez un autre assureur. Votre choix doit se faire avant la signature de votre convention de prêt.
  • Loi Hamon : ce dispositif vous permet en principe de demander un changement d’assurance à tout moment. Vous pouvez le faire une fois que le contrat de crédit sera signé.
  • Loi Lemoine : ce texte sert à aider une personne avec un mauvais état de santé à mieux se retrouver. Vous pouvez par exemple prétendre à un crédit même en cas d’invalidité.

La résiliation infra-annuelle vient bouleverser le marché

Une nouvelle proposition de loi a été déposée en 2022 dans le cadre de l’application du Projet de Loi de Finances. Cette initiative vise à bouger les lignes concernant l’assurance emprunteur. La commission de finance n’a pas mis trop de temps pour prendre sa décision.

Avec cette modification, votre banque se voit obligée de vous informer sur tous vos droits. Cela doit se faire au moment même de la signature du contrat de prêt. Un rappel par an est aussi important pour éviter les oublis.

Vous pouvez résilier à tout moment votre assurance en informant votre établissement bancaire. Votre banque se montre récalcitrante ? Notez que vous pouvez toujours demander des sanctions. Elle peut de ce fait se voir infliger une amende pouvant aller jusqu’à 15 000 €.

Les emprunteurs pourront faire de grosses économies

Les statistiques de l’INSEE indiquent que 9,7 millions de foyers sont sous un contrat de prêt en France. 8,5 millions d’entre eux ont souscrit à une assurance emprunteur auprès de leur banque. Beaucoup de ces gens peuvent faire de grosses économies à partir de 2022.

Il faut noter que 16 % des emprunteurs ont un âge élevé. 5 % présentent en outre des dossiers avec des risques aggravés de leur état de santé. Les restes peuvent de leur côté faire le nécessaire pour réaliser plus d’économie sur leur prêt.

En tout cas, les économies sur les réalisations dépendront de chaque emprunteur. Il faut alors faire le nécessaire pour réaliser un emprunt répondant parfaitement à vos attentes. Notez toutefois que les modifications de la loi ne permettent pas d’exclure certaines personnes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.